Publié dans Alimentation, Coups de gueule

La pétition pour que le choix du biberon ou du sein reste un choix personnel…

Biberon ou sein un choix personnel qui serait remis en cause?

Vous avez sans doute lu récemment cette étude.

Elle explique, en gros,  que l’allaitement peut sauver des bébés, est plus sain pour le bébé et protège la maman de certains cancers…Bref, je vais pas vous résumer l’article, ce n’est pas mon propos.

Mon propos le voilà.

Une pétition signée par des figures du mouvement mères indignes comme Nadia Daam par exemple ou Marlène Schiappa  présidente de l’association Maman travaille.

Cette pétition demande donc à ce que l’on respecte les choix de chaque femme, qu’elles soient allaitantes au sein ou au biberon.

Bon….déjà je me demande à qui est vraiment destinée cette pétition, ou cet  » appel » En effet, cela va être envoyé à qui? Aux politiques? Pour demander quoi au fait?

-S’il vous plait, vous pouvez dire aux gens d’être gentil avec nous? 

Dans cet « appel »,  est mentionnée cette fameuse étude sur l’allaitement. 

Remise en cause bien sûr…Est-on vraiment sûrs de la manière dont les études ont été menées? 

La fameuse et éternelle position du sceptique  » hummm….mououi enfin, moi j’ai toujours fumé et je suis pas malade » ou encore « ohh, mouai, vous croyez vraiment qu’on laisserait en vente de produits toxiques? enfin…quand même…soyez raisonnables, ces produits ont fait leurs preuves… » (oui j’ai vu Cash investigation sur les pesticides).

C’est aussi une manière de faire l’autruche et de ne pas voir nos propres manquements. J’achète encore du coca de temps en temps alors que je sais que ça pollue, que c’est mauvais pour l’organisme et l’environnement. Je mange au MC Do une fois par mois bien que je sache que c’est de la merde bourrée de sucre (entre autre!!). Mais cela ne m’empêche pas de regarder en face mes pratiques qui sont, en plus d’être l’inverse de ce que je veux atteindre, très mauvaise pour moi, mes enfants, ma planète…

Cela ne m’empêche pas de savoir que ce n’est pas l’idéal, loin de là, d’en être consciente. Je ne vais pas aller réfuter les centaines d’études sur la nocivité de la cigarette, de l’aspartame, du MC Do, du coca, des pesticides….

J’essaie de limiter au maximum ce genre d’achats, mais de temps en temps, je fais l’autruche et Bim… par flemme, parce que c’est plus simple, parce que les habitudes sont lentes à modifier, je me retrouve à briser mes convictions.

Alors voir que des femmes lancent un « appel » pour que tous les choix soient respectés…bah ça me fout en rogne…oui, parce qu’en fait, en le lisant, ce qu’elles veulent c’est juste que leur choix de ne pas allaiter soit respecté. Elles nous bernent et se bernent en faisant croire que leur but est que toutes les libertés soient respectées…

Pour que le choix soit respecté il faudrait plutôt avoir la possibilité d’un congé d’ au moins 6 mois, voir un an..minimum. Parce que pour allaiter tout en travaillant c’est sport!! et ça demande d’avoir un patron compatissant. Il faudrait, en plus, que les accompagnants de l’allaitement soient tous bien formés. Parce que,  Mesdames de la pétition je vous fais remarquer que même quand on VEUT allaiter, on a du mal car : un boulot incompatible, des mauvais conseils « des professionnels », et le regard de la société!!!! bah c’est pas simple! 

Alors le regard des autres on s’en balance mais le boulot et les mauvais conseils se chargent à eux seuls de faire foirer l’allaitement. J’en ai fait les frais pour mon premier enfant, qui du coup a été biberonné…

Donc oui biberonner n’est pas forcement un choix. Ça vous en bouche un coin??!!

Allaiter par contre c’en est un !! parce qu’il faut en plus s’accrocher sévère!
Vous vous sentez coupables de ne pas avoir allaité quand vous lisez l’article du monde? Il ne tient qu’à vous de cesser de vous sentir coupables…. N’allez pas rejeter la faute sur autrui…ou sur des études! Vous êtes assez grandes pour assumer vos choix! non?!!
Celles qui fument ou boivent pendant leur grossesse connaissent les risques…on va pas changer les études pour les rassurer!! quoique les femmes qui fument ont leur dit souvent que 2 ou 3 cigarettes valent mieux que d’arrêter…bah oui , on va pas les culpabiliser quand même!! 

Non mais franchement, c’est quoi cette infantilisation que vous réclamez? Vous ne voulez pas entendre les résultats scientifiques? ne les lisez pas…. et ayez au moins la décence d’assumer vos choix. 

Quand j’ai donné du lait en boite à mon ainé je savais pertinemment que ce n’était pas le meilleur, que ça coutait cher, que ça engraisse des multinationales pourries jusqu’à la moelle (qui osent soudoyer des professionnels partout dans le monde pour imposer leurs produits comme étant bons (Cash investigation et replay ici.) Je savais déjà que ma « décision » avait des conséquences sur la planète (fabrication, contenant, transport..).
Alors quand vous dites :

« L’allaitement au sein ou au biberon doit rester un choix personnel. Ce n’est pas à des acteurs privés ou publics de décider pour nous. »

Et bien je suis sacrément d’accord!!! il faudrait du coup mettre fin aux pouvoirs gigantesques des industries du lait!

Et oui Mesdames, qui  vous a fait croire que vos seins étaient plus sexuels que nourriciers? Qui vous a bourré le mou pour que vous pensiez (à force de pub depuis 30 ans) que le lait c’est bon,  voir encore meilleur que votre lait?

Qui tue des enfants dans les pays pauvres en faisant de la pub pour leurs boites de lait? Vous voulez continuer à financer des pollueurs? des tueurs de bébés et d’enfants?

Mais merde!!! Militez plutôt pour une solution alternative au lait maternel qui soit saine et propre!!! faites une pétition pour ça!!

Faites des pétitions pour qu’on puisse allaiter et travailler en même temps!!!

Faites des pétitions pour que des crèches d’entreprises soient obligatoirement créées!!  Faites des pétitions pour qu’on puisse, si on le souhaite, prendre un congé maternité de plus d’un an sans trop de perte de salaire!!!

Faites des pétitions pour que les parents puissent concilier boulot et famille sans être obligés de sacrifier l’un des deux!!

Faites des pétitions pour que ceux qui veulent contribuer à la société en restant au foyer puissent le faire! (ça laissera de la place à ceux qui veulent aller bosser^^)

Faites des pétitions pour qu’on puisse se partager des postes de cadre par exemple! deux cadres a 50% ne devraient pas couter plus cher qu’un cadre a 100%!

 « Il ne faut ni culpabiliser les adeptes du biberon, ni moquer celles du sein. Toutes se trouvent confrontées au même problème : le jugement d’autrui »

La, je ne comprends pas...il n’y a que soit même pour se sentir coupable! Les « autres » auront toujours une manière de faire différente!  Les personnes qui jugent mon allaitement ( 15 mois pour Mini) ou mon congé parental je m’en fiche!! je sais que je fais ce qui me va à moi, à ma famille, à mes enfants…Les jugements il y en aura toujours et qu’est ce que ça peut faire? je suis sûre de mes choix donc sûre de moi…

Vous voulez quoi au juste? une loi pour que les gens arrêtent de critiquer les autres? Un peu de sérieux quand même!!

Assumez votre choix de ne pas allaiter! même si c’est moins sain! assumez d’avoir envie de retourner à votre job parce que c’est votre priorité! assumez ne pas être à l’aise avec l’idée de donner le sein! mais arrêtez de penser que ce sont les autres qui vous culpabilisent!!

Publicités

18 commentaires sur « La pétition pour que le choix du biberon ou du sein reste un choix personnel… »

  1. Merci, je n’aurais pas mieux dit!

    C’est fou ça… moi tout ce que j’en retire de ces articles, c’est que les pauvres, il ne faut pas leur dire qu’elles ne font pas ‘ce qu’il y a de mieux’… c’est pourtant un fait, le lait maternel tu peux pas faire mieux pour alimenter ton môme, après des milliers d’années d’évolution rien ne peut le remplacer! Maintenant, chaque maman a le droit de faire ce qu’elle veut, et elle fait sûrement ce qu’elle peut, elle fait ce qu’il y a de mieux ‘pour elle, son enfant et sa famille’, mais personne n’a la droit de juger ça.

    Alors je comprends pas l’acharnement à peine dissimulé contre les mères allaitantes, surtout que bon, elles n’y sont pour rien elles si les médias relaient des tas d’articles/études à ce sujet, ils savent que ça va faire le buzz alors ils en profitent (qui s’intéresse à la pseudo-perte de l’accent circonflexe quand des gosses meurent de cancer à cause des pesticides??? Seuls les médias le savent apparemment!). En France on aime bien faire du mal aux autres quand ils sont différents ou quand ils nous montrent qu’on n’a pas assez de volonté pour changer, ou au moins se poser des questions. C’est peut être un peu ça aussi le problème. Sans parler du problème de fond effectivement, la non-information, la désinformation, et la mauvaise formation des professionnels sur le sujet de l’allaitement.

    C’est comme l’accouchement à domicile accompagné d’une sage-femme en fait… « ouhlàlà mais comment c’est trop dangereux! ». Ouais en fait t’as des a priori un peu comme tout le monde, mais c’est normal, on peut en parler si tu veux. Par contre si tu restes fermé, que pour toi il s’agit de quelque chose que tu ne veux pas entendre, bah tu n’entendras rien, peu importent les arguments. Parce que les mamans se sentent tout de suite mises en cause, et je pense que c’est parce que souvent au fond, elles savent qu’accoucher de façon médicalisée quand ce n’est pas nécessaire, si elles ne l’ont pas vraiment choisi, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour elles et leur bébé. Beaucoup en arrivent à être juste contentes d’avoir un beau bébé, malgré le découpage, les douleurs, les forceps, les blessures, la séparation… et parfois dès le départ une mise au sein râtée! L’allaitement fait donc partie du lot. On dépossède beaucoup de mamans de tout ça, alors que ce sont elles les principales intéressées quand même, souvent on se veut rassurant avec elles, on « propose » une alternative, et elles acceptent ça, parfois par manque d’information, parfois par peur, parfois par faiblesse. Et c’est normal. Ce qui ne l’est pas, c’est que ces mêmes mamans en arrivent au point de s’en prendre aux autres alors qu’on est toutes dans le même bateau. Surtout, surtout, quand visiblement, elles ont été actrices de toute leur grossesse, de tout leur accouchement et de tout leur allaitement (biberon ou pas)! Parce que je ne sais pas si tu as remarqué, mais il y a quand même beauuuuuuuucoup de personnes qui ont signé cette pétition qui semblent avoir un niveau de culture « supérieur » à la moyenne, on pourrait donc présupposer qu’elles avaient accès à toutes les informations permettant de faire ‘au mieux’… malheureusement dans ce pays, il est évident que le manque d’informations touche toutes les CSP, mais en plus que l’irrespect est universel.

  2. L’article est excellent… Le commentaire de Gael , c’est la cerise sur le gâteau 😉
    Passage sur l’aad, qui vaut pour beaucoup de choses ainsi que l’allaitement :
    Quand on ne sait pas, soit on s’intéresse et on pose des questions sans préjugés soit… On la ferme (mais on doit accepter de rester con).

  3. Si je peux me permettre cest AUSSI en disant que travailler et allaiter c est sport qu on contribue à l image négative de l allaitement maternel le désignant comme un aliénement ou à un asservissement de la femme dans son rôle de mère au détriment de sa vie de femme.
    Je ne dis pas que c est simple et pour mon cas perso j ai certainement eu des facilités mais ces facilités je les ai mis en place (anticiper son retour en faisant des réserves au congélateur, choisir une nounou à côté du boulot pour aller allaiter à ma pause déjeuner, l astreinde à utiliser ma demi heure de tirage sur lieu de travail en m extirpant du quotidien…. et enfin c est vrai me priver de sorties le week end seule pour éviter que le papa restant garder le bébé ne puise ds mes réservés destinées aux journées de boulot)
    Ce que je veux dire par là c u il ne faut pas renverser la situation en nous posant en victime mais au contraire assumer ce choix (et ça vous le dites) en mettant en place des solutions pour pouvoir reprendre le travail et continuer l allaitement.
    PS pour info j allaite encore ma fille de bientôt 27 mois depuis mon retour au travail 1 semaine avant ses 3 mois.

    1. Bonjour, vous avez raison de noter cela. Tout est sujet à interprétation de toute manière. En plus, la vérité c’est que « j’imagine que c’est sport » car j’ai choisi de ne pas avoir d’emploi. Pour avoir vécu les bib et la reprise du boulot pour mon premier c’était sport aussi… Donc bon…allaitement ou bib, c’est toujours difficile de concilier emploi et enfants… Enfin, ça doit dépendre des conditions de travail. Pour ma part c’est impossible étant donné mon taff et la personne que je suis. C’est vrai que j’aurais dû souligner la difficulté dans les deux cas et pas seulement pour l’allaitement, qui est au final, pour avoir tester les 2 bien plus simple. Merci pour votre remarque. Pour ma part, mon choix de travailler pour mon foyer n’a, en plus, rien à voir avec l’allaitement mais plus avec mon épanouissement personnel. Bravo en tout cas pour votre allaitement et la réussite de votre conciliation travail/famille.

  4. Je n’ai pas compris cette pétition de la même manière que vous. Face à un discours officiel et un courant de de pensée général qui prône l’allaitement, elle veut simplement rappeler que donner le biberon ou le sein doit rester un choix personnel. J’ai choisi de donner le biberon et je n’ai jamais culpabilisé. Personne ne m’a jamais fait une seule réflexion à ce sujet.
    J’aimerais que les générations suivantes aient cette même liberté. Or, avec la montée en puissance des mouvements traditionalistes, j’ai peur qu’un jour, au nom de la santé publique ou du soit-disant bien être de l’enfant, les femmes soient contraintes de rester à la maison et d’allaiter.
    Il y a beaucoup de blogs, d’associations et de célébrités qui défendent l’allaitement au sein mais personne pour dire que çà ne doit pas devenir une obligation. Je trouve que cette pétition a le mérite d’être à contre-courant d’une pensée qui tend à devenir unique.
    Dans certaines maternités, on ne donne plus de cachet pour empêcher la montée de lait et on supprime les pouponnières pour être « amis des bébés ». Personnellement je vois ça comme un recul social. Est-on sûr que demain on ne devra pas ajouter « boîte de lait » à sa valise de maternité ? Est-ce que les pédiatres continueront à vouloir suivre un enfant nourri au biberon ? Le congé maternité sera-t-il réduit pour les femmes qui choisissent de donner le biberon ?
    Je comprends votre colère mais il me semblait important de vous montrer un autre point de vue.

      1. RE-bonjour,
        ALors je vais reprendre point par point.

        Vous pensez que la « pensée générale est a prôner allaitement ». Je pense l’inverse pour plusieurs raison :
        Depuis l’après guerre, les industries agro alimentaires ont tout mis en œuvre pour que les femmes utilisent des préparations pour nourrissons (pub, échantillons dans les maternité, lobbying pour que les maternités proposent leurs produits après l’accouchement, désinformation sur l’allaitement, mise en avant de la liberté des femmes et enfin…le fameux PNNS qui préconise des laitage en nombre suffisant grâce à un bon lobbying).
        Pour illustrer, ma mère (j’ai 38 ans) a été séparée de force de ses enfants pour les mettre dans la pouponnière de la maternité, elle n’avait pas le droit de nous nourrir pendant la nuit (droit qu’elle a pris malgré tout), mauvais conseils quand à l’allaitement (du coup ça na pas duré très longtemps pour nous), forcing pour prendre des préparation pour nourrisson en complément (ce qui flingue un allaitement)…
        30 ans plus tard, heureusement la pouponnière est optionnelle, c’est un progrès!! la supprimer est sans doute le mieux a faire afin que les mamans crées le lien d’attachement nécessaire.
        A part, une véritable indication médicale, la séparation d’avec un nourrisson n’est pas souhaitable.

        J’ai eu pour mon premier de très mauvais conseils, très peu d’aide, et la pédiatre était plutôt du genre bib. Grâce à elle et a sa bonne idée de supplémenter mon ainé, mon allaitement a été super compliqué et je suis passée aux bib rapidement.

        Donc bon, d’ici à ce que les pédiatres changent leur fusil d’épaule, il y a un gouffre. C’est très dur de trouver un pédiatre qui soutienne l’allaitement, et encore plus l’allaitement au delà de 6 mois ou 1 an.

        Donc, encore aujourd’hui, il est très compliqué d’allaiter, de trouver un interlocuteur bien formé.

        Vous avez peur que « au nom de santé publique on oblige les femmes a allaité »? Et bien, depuis 30 ans, au nom de la santé publique on force les femmes a cesser d’allaiter. Ce ne serait pas assez nourrissant, ce serait trop fatiguant, il faudrait complémenter…. Au nom de la santé publique il faut véritablement informer les parents! non, le lait en poudre n’est pas anodin, il a un impact sur la pérennité de notre vie sur Terre, non, il ne s’adapte pas au fur et à mesure des tétées, non il ne répond pas au besoin de proximité du bébé. Les préparations doivent exister en priorité pour les femmes ne pouvant allaiter pour des raisons médicales avérées, il devrait d’ailleurs être remboursé dans se cas la. C’est comme la clope, c’est un problème de santé publique.
        Nous devons tous prendre conscience que notre consommation à un impact sur la planète. Si l’on choisi les préparations pour nourrisson, ce n’est pas anodin, il faut prendre conscience de la pollution engendrée et ainsi consommer le lait le plus sain : faire attention au contenant qui peux diffuser des perturbateurs endocriniens, choisir un lait bio, bien vérifier la composition…. Ne pas allaiter, ce n’est pas juste aller acheter une boite, ça entraine une responsabilité de consommation derrière. Je connais des personnes, ne souhaitant pas allaiter pour diverses raisons qui ont fait une recherche des meilleurs lait et les plus éthiques. Voila une démarche que je salue.
        Je salue cette conscience que toutes les préparations ne se valent pas et cet effort de faire au plus éthique.

        Sur la question de la liberté :
        Est on vraiment libre? libre de choisir quand on sait que nous sommes depuis plus d’une génération incitée a biberonner? est on libre quand on est mal informée? est on libre quand notre rapport a notre corps est façonnée par notre vécu mais aussi par la société?
        Depuis l’ère industriel, nous ne cessons de vouloir nous différencier de l’animal. Nous voulons tuer l’animalité en nous, nous élever au dessus… il nous faut mettre à distance ce corps, mettre a distance le bébé : dans une poussette, dans un transat, dans un lit séparé, dans une crèche…IL y a une entreprise massive pour que nous abandonnions notre coté charnel, l’attachement, la proximité au profit de cette sacro-sainte séparation! Une séparation qui doit se faire très tôt, et puis ça doit aller vite hein…il va bien s’y faire…et oui! mais à quel prix?
        Alors oui, on voit aujourd’hui, un petit sursaut de conscience….ah oui, un enfant demande du temps, de l’attachement, des concessions, des ajustements…. Oui c’est dur dans notre société ou tout va vite, ou l’on veut consommer vite, se séparer vite, retrouver notre vie d’avant, notre travail…. C’est dur car nous voulons tout, tout de suite et tout le temps. La vie d’adulte est au contraire fade différentes étapes. J’ai beaucoup travaillé avec un emploi,pendant 12 ans avoir mes enfants, maintenant je travaille autrement, auprès de ma famille. Cette aspiration est présente chez de nombreux père également, dommage que cela soit mal vu d’être un parent au foyer! sans doute que si le regard de la société changeait, de nombreux papa ferait se choix.
        J’espère que le congé maternité sera allongée pour toutes les femmes. Permettant ainsi à celles qui veulent allaiter de le faire dans de bonnes conditions. loin d’être une obligation, les workaddicts pourront faire le choix de retourner bosser, comme elles le font actuellement, sauf que là ce sera un vrai choix et non par obligation.
        Je pense que nous enfants n’auront pas le choix bib ou sein, déjà parce que beaucoup ne pourront même pas avoir d’enfants à cause des problème croissant de fertilité, ensuite parce que nous ne pouvons continuer à détruire de la sorte notre lieu de vie.
        L’autre point de vue, comme vous dites, n’est que trop connu… nous sommes entrée dans une air ou notre petit confort de ne peut faire l’économie d’une prise de conscience de notre impact environnementale, de l’impact de notre consommation sur la vie et la mort de population des pays en voix de développement, de l’impact sur notre propre santé et celle de nos enfants….

  5. Je vous/te remercie d’avoir pris le temps de me faire une réponse si argumenté. Je comprends ton opinion et tes valeurs mais je ne les partage pas.
    Est-ce que parce que j’ai donné le biberon je suis une moins bonne mère que toi ? Parce que j’aurais choisi de ne pas allaiter, je n’aurais pas créé de lien avec mon enfant ? Ce n’est pas mon impression. Quand on donne le biberon, on est les yeux dans les yeux avec son enfant et il est lové dans le creux de nos bras. J’ai adoré ces moments et le fait que mon mari puisse les partager.
    Je n’ai pas cherché à créer de la distance entre mon bébé et moi. Les moments de tendresse peuvent avoir lieu autrement qu’en donnant le sein (heureusement pour le Papa).
    Je respecte le fait qu’on souhaite materner, cododoter, allaiter, porter en écharpe… C’est un choix personnel qui appartient à chaque couple de parents. Je trouve que, particulièrement dans la blogosphère, ceux qui n’adhère pas à ces principes éducatifs sont montrés du doigt et accusés de tous les vices : workaddict, feignants qui ne prennent pas la peine de lire les études pro-allaitement, sbires des méchantes industries agro-alimentaires…
    Il existe peut-être une demi-mesure. J’ai fait fi des études car je crois beaucoup plus à ce que j’ai pu observer autour de moi : parmi toutes mes copines, cousines, connaissances… la majorité a allaité. Je n’ai constaté aucune différence de maladie infantile, digestion, allergie avec celles qui ont donné le bib. Mon propre cas est venu renforcé ce point de vue. Je crois qu’il ne faut pas sous-estimer les facteurs génétiques et l’environnement dans lequel vit le bébé.
    Je n’ai pas allaité, en revanche, j’ai toujours préparer moi même tous les repas bio de mon enfant. Ca m’a fait plaisir et que « bien manger », c’est pour moi un gage de bonne santé. Et ce n’est pas pour ça que je vais jeté la pierre à tous ceux qui donne du Blédina. Je fais attention à la qualité de ce que je mange, il me paraissait important de faire la même chose pour mon enfant.
    Je me trompe peut-être, mais je pense qu’il vaut mieux « bien manger » toute sa vie qu’être allaité 6 mois ou plus (avec parfois une mère qui mange n’importe quoi) et se gaver d’OGM par la suite.
    Pour finir sur « l’autre point de vue », je dirais que j’attends avec impatience qu’une célébrité s’affiche fièrement sur Instagram avec un biberon pour changer 🙂

    1. Bonjour,
      Non, je ne suis pas une meilleure mère d’avoir allaité. D’ailleurs mon premier à été biberonné très tôt. Non, ce que je dis c’est que quand on biberonne il faut faire attention à satisfaire le besoin de contact, qui est plus court au bib qu’au sein, et moins fréquent. C’est une attention qui bien souvent est oublié dans notre société qui met à distance (tu n’as jamais vu ou entendu des parents dire qu’ils « calent » le bib dans le transat ou le lit ?… Parce que moi oui… C’est vachement courant…). Alors que toi, tu es fait attention à ce lien je suis bien certaine que oui…. Mais cela ne change rien au fait qu’une grande partie des parents mettent à distance, certains bébés ne sont quasi jamais porté… Ma propre sage femme m’a informé d’études à ce sujet et indiquer la nécessité de pré de soin à augmenter mon portage en cas de bib. Je ne cherche pas à dire que si on donne le bib on est une moins bonne mère, ce que je veux dire c’est que ce choix s’accompagne d’une responsabilité quand au choix du lait afin qu’il soit éthique et préserver notre propre vie sur terre. Alors nous, nous sommes peut être du milieu assez favorisé, nous pouvons choisir d’acheter le mieux, nous sommes informés… Cependant nous ne sommes pas là majorité, la majorité va en grande surface, achete le lait le moins cher, des pampers… La majorité peu s’était encore que prendre un bébé dans les bras trop souvent va le « gâter », qu’il faut « punir » un enfant ou le fesser pour l’éduquer…. Et oui je suis d’accord avec le fait que la qualité de la nourriture est primordial, pour nous mais aussi pour la préservation de nos sol. Je n’ai pas instagram mais je suis sur qu’on peut trouver des célébrités qui donnent le bib…Mais franchement je comprends cette vague dallaitante qui s’exposent… C’est pour prendre le contrôle très pieds de tout ce qui ce fait depuis des décennies… D’ailleurs il existe très peu de livres pour enfants ou la mère allaite . Ça change progressivement heureusement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s