Publié dans Education

« Etre parent la nuit aussi » Comment aider votre enfant à dormir du Docteur SEARS

Voila un livre qui fait du bien aux parents qui cododottent!!

Vous aussi vous avez des enfants qui ne dorment pas 12 heures la nuit à 2 mois? alors ce livre est pour vous.

Ce livre aborde le sujet du sommeil mais aussi celui du maternage qui favorise l’attachement.

Le Docteur Sears parle de « l’art parental favorisant l’attachement ». Un concept qui se base sur nos ressentis, qui fait appel au mammifère qui est en nous, à notre instinct que l’on fait trop souvent taire, enfoui sous des couches de civilisation.

Il propose toutes sortes de manières de dormir avec ses enfants, il rassure sur le fait que ce n’est pas mal…qu’au contraire c’est bien puisque l’enfant y puise des ressources, de l’amour, de la sécurité. L’important est de sentir que l’on est en harmonie.  Il indique aussi que cela ne convient pas à tout le monde pour diverses raisons :  une pratique du sommeil partagée à contre cœur ou trop tardive, un lit trop petit, être trop conscient de la présence de bébé et de ses bruits, un bébé qui bouge trop…Bref il insiste bien sur le fait que l’arrangement idéal est celui qui favorise l’harmonie.

Les BABI (Bébés aux besoins intenses)

Chaque enfant a des besoins différents, c’est pourquoi on ne peut plaquer une réponse, donner un conseil qui marcherait à tous les coups.

Il donne l’exemple des Bébés aux besoins intenses qui peuvent ressentir le besoin de dormir avec leurs parents très longtemps. Comme Big boy par exemple, qui dort encore avec nous à presque 5 ans.

Oui, après avoir lu son chapitre sur les BABI (bébés aux besoins intenses) j’en viens a me dire que Big boy doit en être un. Il mentionne le fait que ces bébés ont un sommeil léger entre les différents phases et ont des difficultés à se rendormir pour embrayer sur un autre cycle. Ce qui fait des bébés qui peuvent se réveiller toutes les heures pour réclamer à nouveau d’être accompagnés dans le sommeil.  Ce qui était le cas de Big boy quand il était bébé.

Pour ces bébés il recommande le cododo qui permet aux parents et à l’enfant de caler leur rythme de sommeil l’un sur l’autre au bout de quelque temps (les cycles se synchronisent) et aide l’enfant à se rendormir sereinement.

J’avoue qu’on a mis du temps à vraiment accepter la situation et le besoin du Big boy. Sans doute que nous étions trop modelé par le principe que les enfants doivent dormir dans leur chambre. On essayait toujours de trouver un truc pour qu’il aille dans son lit : une veilleuse, une autre veilleuse, un super réveil, des petites étoiles brillantes, des tonnes de peluches etc…etc…jusqu’au jour ou on a mis un matelas par terre dans notre chambre, on a totalement lâché prise, et tant mieux car du coup il s’est mis à dormir la nuit entière, avec nous, mais la nuit entière!!! son besoin de proximité était comblé et notre besoin de sommeil également.

Les bénéfices du sommeil partagé.

Selon lui, l’art parental a de nombreux bénéfices pour l’enfant : l’estime de soi, la capacité à s’attacher aux autres, la discipline (et oui, un enfant bien dans sa peau est plus enclin à adopter un comportement approprié), il apprend à être un meilleur parent dans le futur. J’avoue être en tous points d’accord avec lui.

J’adore cette phrase qu’il dit à un moment : « Le fait d’accueillir affectueusement votre enfant dans le lit ou la chambre familiale (et non simplement y tolérer sa présence) lui fait savoir : « pour nous, tu es unique. nous nous soucions de ton bien-être autant la nuit que le jour ».

J’avoue que pour Big boy, le fait qu’il dorme dans notre chambre n’était pas un choix, le manque d’espace nous y a contraint jusqu’à ses 2 ans. Je pense que nous avons pris ça pour un problème alors qu’au fait c’était une solution…le fait que ce soit pesant pour nous n’a certainement pas arrangé la situation.

Depuis que c’est un choix de dormir avec lui, que nous prenons conscience des bénéfices pour tout le monde, c’est vrai que nous dormons mieux. Ce n’est plus un problème. Nous répondons à son besoin jusqu’à ce qu’il décide de lui même qu’il n’a plus besoin de nous.

Je pense que si j’ai lutté si longtemps pour trouver des solutions pour le faire dormir dans son lit c’est beaucoup par convention sociale, avec un gout d’échec dans la bouche…et cette question : mais qu’est ce qu’on a mal fait?

J’aime beaucoup que ce Docteur dise que non, les parents ne font pas mal, ils ne font pas prendre de mauvaises habitudes

« Il est vrai qu’il semblera temporairement dépendant et ne voudra pas quitter votre lit. C’est une conséquence naturelle du sentiment de bien être. (..). Vous n’encourager pas votre bébé à être dépendant en dormant avec lui. Vous répondez plutôt à un de ses besoins fondamentaux et vous lui apprenez à faire confiance. (…) Ils parviennent à l’étape de l’indépendance quand ils sont prêts » et que « toute la question est de savoir comment votre enfant quittera votre lit et non quand il le quittera ».

L’allaitement.

Il nous parle aussi de l’allaitement nocturne et de ses bienfaits : cela aide à une bonne prise de poids (ça je confirme, Mini est bien portant^^) et taille, le lait maternel favoriserait aussi un bon développement du cerveau grâce à la taurine qu’il contient. Il  conseille de « laisser le buffet ouvert » la nuit. Certains bébés ont besoin du calme de la nuit pour bien téter, trop éveillés à ce qui les entoure la journée ils sont distraits. C’est le cas de Mini, il tète très peu en journée et son attention est vite détournée du sein.

Le sommeil partager réduit les risques de Mort subite.

Le sommeil du bébé est différent du notre. Il explique bien que les phases de sommeil sont plus courtes que les notre. Que c’est d’ailleurs salutaire pour éviter la mort subite du nourrisson. Que la MSN survient  plus fréquemment vers 3 mois, à l’age ou les cycles de sommeil se modifient et s’allongent.

Le sommeil actif des bébés tend à les protéger contre la MSN.

Le fait de savoir que mes bébés se reveillent pour éviter de mourir me fait mieux passer la pilule des nuits pourries!!!

Le sommeil partagé rend la mère plus sensible et augmente la conscience de la mère vis à vis du bébé, ce qui permet de réduire les risques de MSN. Le bébé respire mieux lorsqu’il partage son sommeil.

Le Docteur Sears donne aussi des conseils pour aider l’enfant à avoir de plus longues périodes de sommeil. Je trouve ses conseils toujours bienveillant et de bon sens. Je ne vais pas les énumérer ici, car ce livre est telement intéressant que j’en aurais pour des pages et des pages!!!

Un petit bémol : l’avant propos de la LLL

La seule chose qui m’a un peu gênée dans son livre c’est l‘avant propos de la mère fondatrice de la LLL. Quand elle évoque « son respect de la famille et de l’institution du mariage ». J’avoue, que ces petits mots m’ont donné envie de refermer le bouquin direct, pourtant ma famille est une représentation type de la famille traditionnelle.

Ça a raisonné comme les phrases des ces stupides manifestants de la manif pour tous…ça me hérisse le poil rien que d’y repenser!!!!

J’ai fait fi de cette préface et j’ai lu le bouquin. pour me faire mon avis.

Le Docteur SEARS a vraiment une conception de la famille qui reste traditionnelle, il aborde néanmoins la reprise du travail pour les femmes, ou le parent seul.

Je pense que quelle que soit la famille, hétéro, homo, mono, multi, (…)  que le mieux pour respecter les besoins de l’enfant c’est qu’une personne prenne une place de maternant auprès de l’enfant au moins pendant les six premier mois, voir la première année mais bien sur nous ne sommes pas en Suède et cela n’est pas forcement possible en France.

En tout cas, le cododo est présenté comme une possibilité pour le ou les parent(s) de donner à leur enfant cette base de sécurité affective et pour pallier à l’absence durant la journée. Le Docteur SEARS, dit en avoir été ravi, avec ses 8 enfants (et oui 8!!) car il travaillait beaucoup et ses moments de proximité la nuit étaient aussi une manière de combler ce manque et de montrer sa présence.

Ce livre, une fois le coté très papa/maman mis de coté donne de très bonnes pistes, une bonne réflexion sur les besoins de l’enfant et comment y répondre pour que la famille (quelle qu’elle soit) vive avec ses enfants de manière harmonieuse et respectueuse. Il est tout a fait transposable à toutes les familles et je le conseillerais donc à tout le monde!!

Ce qui ressort de cette lecture c’est beaucoup de bienveillance à l’égard des parents, du bon sens dans les conseils, un profond respect des bébés et des enfants, un livre qui rassure les parents qui souhaitent écouter leurs sentiments profonds et instincts. Un livre « chauxdoudou » pour les parents maternant….

 La phrase clef que je vais retenir de ce bouquin est :

« Le bébé humain fait partie d’une espèce qui besoin de contact continu ».

Bonne lecture!!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s