Publié dans Alimentation

« Mon enfant ne mange pas » un livre de Carlos Gonzalez

Un livre incontournable sur l’alimentation de l’enfant, que vous allaitiez ou non.

« Ce n’est pas une méthode pour ouvrir l’appétit mais plutôt pour respecter l’appétit de l’enfant et ainsi faire cesser les batailles, les chantages ou récompenses diverses ».

 

 

 


 

 

Les difficultés d’alimentation du baby boy…(enfin… maintenant c’est un  big boy!!! et oui, à 3 ans et demi on est plus un bébé!!!)

Depuis que big boy à 1 an, on se débat avec l’alimentation. Il était temps que je lise ENFIN ce livre qui est un incontournable pour comprendre comment mange un enfant. Le Docteur Gonzalez explique bien que tous les conseils pour suivre une alimentation équilibrée et à heures fixes ne sont qu’une mode et que le mieux à faire…c’est en fait… de faire confiance à son enfant!!!

Vous avez certainement eu comme moi, au moment de la diversification, un menu type pour la journée de votre enfant : tant de lait le matin, tant de purée de légume le midi, un yaourt et une compote a 16h et le soir une soupe et un bib??!! ou un truc dans le genre avec un grammage de protéines de viande ou de poisson à introduire à un moment ou à un autre.

Ce type de menu est du coup très angoissant car on a toujours l’impression qu’il faut que notre enfant finisse son plat sous peine d’être en carence de quelque chose, surtout quand jour après jour ton enfant mange peu voir pas…et qu’à la crèche c’est la même rengaine… »il n’a rien mangé aujourd’hui' ».

Tout cela a contribué à m’angoisser par rapport aux repas, et surtout que tout le monde s’y met « il ne mange rien », « Ah…c’est tout ce qu’il mange? »…

J’avais déjà parlé des problèmes d’alimentation du big boy ICI dont les causes avaient pris leurs sources à la crèche quand les « professionnelles » avaient décidé de supprimer les biberons de lait a 1 an.

« Mon enfant ne mange pas » c’est vrai ou bien c’est une illusion?

La théorie exposée dans ce livre est  «  la théorie du « laisser faire ».

Le docteur Gonzalez nous dit « je ne crois pas que l’enfant mangera davantage si on cesse de l’y obliger, parce que je ne crois pas qu’il ait besoin de plus de nourriture ».

L’enfant sait lui même ce dont il a besoin, et c’est vrai que quand on y réfléchit, on est pas dans le corps de l’enfant donc le mieux placé pour savoir si il a faim ou non, c’est bien lui

Pour les touts petits, il explique que l’enfant a un tout petit estomac donc si il mange un énorme plat de purée (qui est moins calorique que la même quantité de lait maternel ou artificiel) et bien l’enfant ne grossit pas… Il propose ainsi de donner d’abord le sein ou le bib puis 2 ou 3 petites cuillerées de purée selon le besoin de l’enfant (c’est à dire si il ouvre la bouche).

Il déconseille de donner autre chose que du lait tant que l’enfant recrache avec sa langue les aliments présentés à la cuillère. Cet argument à fait tilt chez moi, en crèche j’ai vu plein de bébé (même de 6/7 voir 8 mois) qui avaient ce réflexe de la langue. Vous savez quand c’est dur de rentrer la cuillère dans la bouche et qu’il y en a la moitié qui ressort!! Donc dans ce cas…et bien il faut attendre pour introduire les solides, c’est que l’enfant n’est pas prêt à ingérer autre chose. Et cela n’est vraiment pas grave puisque le lait maternel ou les préparations pour nourrisson sont tout à fait suffisants jusqu’à 1 an…voir plus…

Il est très fréquent que vers 1 an, 1 an et demi, l’enfant mange moins, cela est tout à fait logique puisque son rythme de croissance est en train de décroitre. Moins il grandit moins il a besoin d’alimentation..c’est logique en fait.

Ne pas tenir compte des courbes de croissances… elles ne veulent rien dire!!!

Chaque pays à ses courbes de croissance, elles changent de décennie en décennie… de plus les bébés allaités ont des courbes de croissances différentes des biberonnés.

Bib et allaitement : à la demande!!!

Le Docteur Gonzalez explique bien mieux l’allaitement et les erreurs à ne pas faire que la plupart des pédiatres. Mais je ne vais pas m’attarder de ce coté la puisque je n’allaite plus et que j’ai suivi des mauvais conseils en ce domaine qui ont contribué à mettre fin a mon allaitement.

Je recommande ce livre à toutes les futures maman qui souhaitent allaiter mais aussi à celles qui souhaitent biberonné. 

En effet, le point de vue du Docteur Gonzalez est qu’on peut biberonner à la demande, comme si on allaitait quoi!! pas besoin d’attendre 3 ou 4  heures entre les bib comme il est recommandé sur les boites et sous peine d’avoir un obèse plus tard.

Il nous explique bien que : on donne le sein comme on donne le bib « à la demande ». C’est à dire qu’on ne cherche pas à faire de longue tétée ou à faire finir un bib, on ne cherche pas à allonger la durée entre les repas, on ne cherche pas à donner la tétine pour « faire patienter »…on nourrit son enfant à la demande c’est à dire quand il le réclame.

Pour ça, instinctivement, c’est ce que j’ai fait avec le baby boy lorsque l’allaitement s’est arrêté.. je lui donnais la dose prescrite et je rallongeais jusqu’à ce qu’il n’ait plus faim… je donnais un autre bib dès qu’il réclamait…même si cela ne faisait qu’une heure qu’il avait mangé…je n’attendais pas le rendez vous avec le pédiatre pour augmenter les doses si besoin.

La fameuse diversification

Le Docteur Gonzalès conseille l’allaitement exclusif jusqu’à 6 mois, pas de tisanes, ni eau ni rien d’autre. Puis de commencer à offrir d’autres aliments (sans sel ni sucre).

Là, c’est sur que c’est une indication que je retiendrais, si bébé2 il y a… parce qu’avec le baby boy, on essayait de lui donner des tisanes l’été par exemple…et puis on a commencé les purées ou les compotes un peu avant 6 mois…

Sans compter qu’on a mis des céréales pour bébé dans son bib du soir en pensant que, peut être, le ventre bien remplit on aurait enfin une nuit à peu près correcte!!! et bien non….ça n’a jamais marché!!!toujours des nuits pourries moisies!!!

Pour le Docteur Gonzalez « offrir »de la nourriture signifie que « l’enfant mange si il veut, s’il n’en veut pas, il ne mange pas ».

Et il est important d’offrir les aliments après la tétée (ou bib) afin d’être sure que l’enfant ait tout ce dont il a besoin. 

Peu importe par quels aliments on commence la diversification…du moment qu’ils ne sont ni allergènes, ni sucrés ni salés. 

Il est important que l’enfant prenne au moins 500 ml de lait par jour. Mais un lait adapté, car le lait de vache, non adapté, est trop dur à digérer. Il préconise (selon les recommandations de l’OMS) de garder le lait première age toute la première année: 

« Ce n’est pas que le lait de suite soit meilleur pour les bébés plus âgés. Il est en fait pire que le lait de départ parce qu’il a été moins modifié. Toutefois, les bébés plus âgés sont capable de le métaboliser et peuvent donc le tolérer. »

En gros pour commencer la diversification faites comme vous le sentezet écoutez votre enfant !!

Je trouve ça beaucoup plus simple que de peser les quantités de purée de légumes et les cuillères de viande…

Bon, moi vu que je suis une flemmarde en chef je n’ai jamais pesé les quantités de purée mais je me souviens de la pointe d’angoisse quand le pédiatre me notait le « régime » pour la diversification….et je me gardais bien de lui dire que je ne ferais jamais tout ça de toute manière le baby boy ne risquerait pas de manger tout ça!!

En fait, ce que j’aurais voulu entendre c’est :  « pour commencer l’introduction d’aliments et bien …. commencez par ce que vous voulez et ce que vous mangez (avant d’avoir ajouté le sel et excepté la junk food) en quantité très petite et vous adapterez en fonction de sa demande ».

 

Quelques conseils du docteur :

  • Ne pas s’inquiéter à moins que l’enfant perde 10% de son poids, si il n’est pas malade (gastro, angine…) il faut en effet faire des examens complémentaires pour en trouver la cause.
  • Ne jamais forcer un enfant à manger
  • Offrir peu d’aliments dans l’assiette et ne resservir que si l’enfant réclame plus.
  • Offrir un dessert même si l’enfant n’a pas mangé du plat, le dessert n’est pas une récompense ou utilisé comme pression sur l’enfant. Si il n’en veux pas …c’est pas grave non plus, laissez le jouer.
  • Donner des aliments sains entre les repas si votre enfant vous réclame à manger.
  • Et surtout « ne remplacez pas les aliments habituels par des friandises » et « ne vous transformez pas en esclave à la cuisine ». Donner un aliments sain, que vous avez sous la main ou facile et rapide à préparer.

 

Pour finir, ce livre est vraiment super, car au delà de l’alimentation il parle de respect de l’enfant. Il a beaucoup d’humour et des astuces pour faire taire les « ignorants » comme il les appelle !! Vous savez, ceux qui pensent que vous devez cesser d’allaiter car votre lait n’est pas assez ci ou ça, ceux qui pensent que vous devriez sévir et forcer votre enfant à ingurgiter de force des aliments…

J’ai appris énormément de chose dans ce livre et je ne peux tout retranscrire ici c’est pourquoi je vous le conseille. Il est pour moi un incontournable…

Alors bonne lecture et je vous invite à partager et à échanger sur le sujet sur ma  page Facebook

A bientôt   :))

Pour s’informer sur le sujet :

http://lesvendredisintellos.com/2012/03/04/mon-enfant-ne-mange-pas/

 

http://www.mange-mon-amour.be/index.php?pag=articles&titre=Mon%20enfant%20ne%20mange%20pas&art=86&PHPSESSID=1h5nrmdbuln20nkvs9j69cr4u1

 

http://kidioui.over-blog.com/article-mon-enfant-ne-mange-pas-de-carlos-gonzal-114726716.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s