Publié dans Les sorties

La sortie « À la petite ferme »  

Aujourd’hui,  nous sommes partis direction « A la petite ferme ».

Un coin de paradis intimiste pour les familles.  Tout d’abord,  l’accueil est juste hyper sympa et tout est adapté aux enfants,  y compris les sanitaires,  que Mini a du visiter au moins une 20aine de fois ! (acquisition de la continence en cours ici !)

On peut aussi faire des petites promenades en poney ! Ils sont trop chouchous selon Mini !

Il a d’ailleurs  fait son baptême de poney a 22 mois ! Et Big boy était super content de la promenade qui est d’une longueur parfaitement adaptée aux enfants ! 

Un véritable plus : les magnifiques jeux en bois et structures qui semblent faites maison ! Hyper bien conçu ! Mini a pu en toute sécurité et facilité monter sur les structures,  se glisser dans un tunnel,  partir à l’abordage sur un bateau pirate de toute beauté !

Un petit passage rafraîchissant sous les brumisateurs bricolés maison et c’est reparti pour un tour dans le super labyrinthe ! S’il fait trop chaud,  le coin de jeu à  l’abri du soleil présente un superbe avantage !  On peut donc venir A la petite ferme avec des tous petits sans problème même l’été!!

Le parcours pour voir les animaux est aussi bien sympathique. Les oies, les canards, les moutons,  les chèvres, les lapins…Enfin tout pour ravir les enfants!

Le top du top c’est le snack ! De bon produits du potager…et c’est très très abordable ! Le Burger est super bon et les coquillettes parfaites pour Mini. On peut donc manger tranquillement pendant que les kids jouent à côté ! Que demander de plus ?

Ah bas si….on peut demander en plus s’ils organisent les anniversaires ! Et ouiiiiii !! Il y a même un espace réservé pour les birthday!!

Je vous encourage vivement a aller passer du bon temps en famille dans ce petit havre de paix. Et pourquoi pas un moment de farniente au bord d’une cascade aménagée ?!

Pour visiter le site c’est par là :

http://www.alaptiteferme.fr

 

 

Publié dans Coups de gueule

Vous avez l’impression que votre bébé vous provoque?

Un article réponse pour Parents info bébés ici

Vous avez l’impression que votre bébé vous provoque?

Comme beaucoup de parents, vous avez peut être le sentiment que votre bébé vous provoque. C’est une croyance qui a la vie dur et vient du fait, entre autre,  que la vision Freudienne prédomine dans notre culture depuis des décennies. Freud parlait du pervers polymorphe qu’est censé être le bébé. Nous sommes depuis longtemps revenu sur cette hypothèse qui date d’un autre siècle.

En effet, VOUS pouvez VOUS sentir provoqué mais cela est VOTRE ressenti, cela ne reflète pas la réalité de votre enfant. Votre bébé exprime un besoin, un mal-être, une douleur physique ou morale. Il cherche juste à exprimer cela avec les capacitées dont il dispose.

Je trouve que lorsqu’on se rend compte que notre bébé ne fait pas une colère contre nous mais cherche à exprimer quelque chose cela peut déjà changer notre manière de le voir et de lui répondre.

Non, votre bébé ne vous met pas « au défi », il ne s’oppose pas à vous. Il s’exprime à sa manière, peut s’énerver de ne pas être compris, être frustré, en colère de ne pas être entendu.

Non, il ne s’oppose pas à vous, il S’AFFIRME.Cela ne commence pas à 18 mois, cela ne s’arrête pas, s’affirmer est un chemin de toute une vie.

Votre enfant est un être à part entière qui découvre qu’il a ses propres besoins, ses propres envies aussi. C’est une autre personne et nous apprenons à communiquer avec lui et lui avec nous. Chacun à sa responsabilité dans la relation. Interrogeons nous sur nos réactions quand l’enfant exprime son mal-être, sur les sentiments qui jaillissent en nous à ce moment la. Apprenons à maitriser nos colères ou peurs afin de montrer à notre enfant que nous pouvons réagir sans violence.

Dès lors que nous voyons notre enfant comme « un autre » semblable à nous et cependant encore plus fragile que nous du fait de son immaturité cérébrale, nous pouvons avoir des réactions plus sereines et plus appropriées.

Il dit « non » à tout? est ce réelle ou juste une impression de notre part car nous sommes agacés ou fatigués et que nous voulons juste qu’il dorme, qu’il fasse ce qu’on lui dit….

Et nous ? disons nous « non » très fréquemment? Quand on sait que l’enfant apprend uniquement par mimétisme grâce à ses neurones miroirs nous pouvons donc trouver une piste ici pour améliorer la situation. Cessons de dire « non » constamment et repensons notre façon de nous adresser à notre enfant. Positivons nos phrases comme le conseille  Isabelle Fillozat. Ça marche très très bien cela permet à l’enfant de comprendre la consigne, d’être acteur dans la relation.

Qui est le chef ? il n’y a pas de chef…

Pour qu’une relation fonctionne sainement il vaut mieux qu’il n’y est pas de chef mais des personnes qui s’écoutent et qui soient capables de trouver un terrain d’entente.

C’est vous qui tenez les rênes? alors vous faites preuve d’autoritarisme.

Les régimes autoritaires sont voués à l’échec, les gens sont soit soumis, soit rebelles…En famille c’est pareil!! l’autoritarisme fait des enfants qui s’écrasent devant leurs parents ou des enfants que se révoltent.  Certes cela marche un temps , voir tout le temps avec des enfants timorés. Mais est ce cela que nous souhaitons pour nos enfants?

Si l’on veut des enfants capables de décider en fonction de leurs besoins , capables d’être libre de faire des choix en toute conscience, alors nous devons leurs laisser la place de décider pour eux même dès tout petit en fonction de l’évolution de leurs capacités et compétences.

Les enfants se sentent sécurisés par notre confiance en eux à faire leurs propre choix. Ils ne sont pas sécurisé par des choix que l’on fait à leur place. Ils sont sécurisés par l’amour qu’on leur porte, par la bienveillance qu’on a pour eux, par notre acceptation de leur divergence d’opinion, par la recherche d’un compromis avec eux….

Alors si vous pensez que votre enfant vous provoque, poser vous la question de vos relations, prenez le temps de l’écouter, de lui laisser de la place pour qu’il exerce son autonomie. Laisser parler votre empathie pour lui.  Laisser de coté vos automatismes et lisez Isabelle Fillozat et le Doc Gueguen.

Voici des liens qui contribuent à la réflexion et aident à penser autrement l’éducation et notre rapport d’adulte aux enfants.

La question de Freud

Etre sage?

Eviter de crier

L’autorité en question

Eduquer autrement

Neurobiologie et éducation

autorité et attachement

 

 

 

 

Publié dans Livres pour enfants

Le grand moi (livre interactif pour enfant)

Un livre pour trouver le courage d’être soi-même.

C’est l’histoire d’un Nam, un petit Nam parmi d’autres qui décide de ne pas suivre le plus fort, le plus grand mais de suivre son cœur, de suivre sa voie.

Ce livre parle de la difficulté d’être soi-même dans un monde où l’importance est de rentrer dans le « moule ». Un moule,  représenté par le « Grand Qoi », sorte d’être suprême de l’autorité, l’autorité qui joue sur la peur pour asservir les petits Nams, les asservir pour agrandir sa puissance et son pouvoir. Le petit Nam essaie de s’intégrer, au détriment de sa liberté. Il va s’en affranchir,  recouvrer sa liberté et montrer ainsi qu’un autre chemin est possible.

En plus d’être porteur d’un message pour nos enfants, celui d’avoir le courage de nos propres opinions et le courage de lutter pour nos libertés, ce livre est également unique en son genre avec sa version interactive qui plaira même aux plus jeunes.

10152eb2-df90-4b14-9c42-68d4a74ad29e

J’ai testé avec Mini 19 mois qui a adoré « la boule », qui est « dedans » et qui « vole ». Mini est resté très attentif grâce aux mouvement des Nams et à leurs couleurs. Il a testé la manipulation de la souris car c’est simple et ludique.

Quand à Big boy, il déclare qu’il adore! il la vu trois fois de suite! les animations lui ont beaucoup plu. Big boy n’aime pas ce « grand Qoi » qui veut être le plus fort et le plus grand. Il se pose la question de « pourquoi le reflet du Nam est arc en ciel alors qu’il est tout vert ». Il pense que c’est mieux que le Nam soit sorti car « c’est mieux d’être en liberté ». 

Big boy déclare d’ailleurs que : « c’est vrai que c’est beaucoup animé, quand c’est un geste avec des couleurs on regarde juste, quand c’est un geste avec une flèche ça fait quelque chose quand on secoue la souris, quand on clique ça fait aussi quelque chose, donc c’est bien qu’on puisse faire quelque chose sur le livre. Bon bah lisez le et amusez vous bien. »

J’ai hâte de recevoir la version papier!!! 

Je suis vraiment épatée par les auteurs de ce livre, récemment immigrés au Canada, ils ont eu le courage de suivre leur voie et  vivre leurs rêves! Je suis fière que mon mari et moi ayons modestement participé à la version française de ce livre.

« Le grand Moi » se trouve ici . Bonne lecture!! (et n’hésitez pas a partager le lien et vos impressions!!merci)

 

 

Publié dans Coups de gueule, Education

Parents info bébé : des articles sur l’éducation qu’il vaut mieux ne pas lire!

Bien souvent je tombe sur des articles de Parents infobébés qui me font me dresser les cheveux sur la tête.

Le dernier en date « Mon enfant réclame sans cesse » est un mélange d’idées reçues sur l’enfant et de vulgarisation de psychologie Freudienne qui date de bien avant la découverte des neurosciences.

Je me demande qui écrit ces articles…un stagiaire?  En tout cas, ça ne doit pas être un journaliste, pas selon mes critères du journalisme (éthique, recherche d’informations, confrontation d’opinions, interviews de professionnels…). Lire la suite de « Parents info bébé : des articles sur l’éducation qu’il vaut mieux ne pas lire! »

Publié dans Alimentation, Coups de gueule

La pétition pour que le choix du biberon ou du sein reste un choix personnel…

Biberon ou sein un choix personnel qui serait remis en cause?

Vous avez sans doute lu récemment cette étude.

Elle explique, en gros,  que l’allaitement peut sauver des bébés, est plus sain pour le bébé et protège la maman de certains cancers…Bref, je vais pas vous résumer l’article, ce n’est pas mon propos.

Mon propos le voilà.

Une pétition signée par des figures du mouvement mères indignes comme Nadia Daam par exemple ou Marlène Schiappa  présidente de l’association Maman travaille.

Cette pétition demande donc à ce que l’on respecte les choix de chaque femme, qu’elles soient allaitantes au sein ou au biberon.

Bon….déjà je me demande à qui est vraiment destinée cette pétition, ou cet  » appel » En effet, cela va être envoyé à qui? Aux politiques? Pour demander quoi au fait?

-S’il vous plait, vous pouvez dire aux gens d’être gentil avec nous?  Lire la suite de « La pétition pour que le choix du biberon ou du sein reste un choix personnel… »

Publié dans Coups de gueule, Education

L’enfant roi : une invention pour légitimer un mode d’éducation révolu…

L’enfant roi, c’est comme les extra terrestres, on en parle beaucoup sans jamais le voir!!


On parle souvent de l’enfant roi, mais existe-t-il vraiment, cet enfant roi?

Quand on parle d’éducation bienveillante/positive ou consciente , il est fréquent qu’on nous mette en garde « tu vas en faire un enfant roi!! ».

« Quoi?! tu ne le punis pas? Mais comment il va comprendre ce qui est interdit? »

 Et oui!!! comment faire rentrer de gré ou de force les codes sociaux qui font de nous une société et ce, sans punition?

Et bien c’est impossible!!  en effet, il est impossible de faire rentrer de « gré ou de force » des codes sociaux sans punir, humilier, réprimander, taper… Si l’on veut dresser son enfant il faut utiliser ces méthodes.

Par contre si l’on veut éduquer, accompagner son enfant dans la vie afin qu’il soit une personne douée d’empathie, qui soit à l’écoute des autres, respectueuse des règles de vie en communauté et encline à coopérer alors il faut impérativement oublier toutes ces méthodes.

Mais tout d’abord, qui est il , l’enfant roi? existe t il? Est il le même pour chacun? 

Je pourrais définir l’enfant roi comme un enfant qui fait ce qu’il veut quand il veut, qui réclame, trépigne, s’impatiente, désobéit…celui qui hurle dans la rue, se jette par terre de frustration.

Mais pour mon voisin, cela peut être un enfant qui ose parler à table, un enfant qui ne dirait pas bonjour, ne serait pas d’accord avec son parent, un enfant qui refuserait d’obéir aux ordres.. Je suis sur que chacun d’entre nous avons une vision bien différente de ce qu’est un enfant roi…Car nos limites sont différentes. Lire la suite de « L’enfant roi : une invention pour légitimer un mode d’éducation révolu… »